06 62 30 88 68

Blog

Home  /  Communication   /  Ne négligez pas l’onboarding de vos nouveaux collaborateurs !

Ne négligez pas l’onboarding de vos nouveaux collaborateurs !

onboarding réussir

Avez-vous un processus d’onboarding bien ficelé dans votre entreprise ? Si la réponse est non (ou que vous ne savez pas quoi répondre), attention : bien accueillir vos nouveaux collaborateurs est primordial si vous voulez qu’ils restent chez vous.

Parce que vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression, voici nos conseils pour un onboarding réussi. 

Onboarding : de quoi parle t-on ?

L’onboarding, c’est le processus d’accueil et d’intégration d’un nouveau collaborateur lorsqu’il rejoint une entreprise. Traduction du mot anglais « embarquement », l’onboarding prend aussi en compte toute la période d’intégration de la nouvelle recrue. C’est-à-dire les jours qui suivent son arrivée dans les locaux.

En tant qu’employeur ou RH, il ne faut surtout pas négliger l’onboarding de vos nouveaux collaborateurs. Il s’agit d’un réel investissement dans la durée (même si vous avez alors l’impression que le salarié en période d’essai vous « coûte » plus que ce qu’il ne vous « rapporte »).

Si le collaborateur est satisfait de son onboarding, il sera d’autant plus motivé de rester et de s’investir pleinement dans l’entreprise. 🚀

Ce constat ne date pas d’hier : cette étude Glassdoor de 2015 affirme qu’avoir un bon processus d’onboarding améliorerait la rétention de vos nouvelles recrues de 82 % et leur productivité de plus de 70 %. Pas mal, non ?

Comment faire pour avoir un onboarding aux petits oignons ?

Maintenant que vous avez réalisé l’importance de l’onboarding, vous allez nous dire : « Ok, c’est chouette tout ça. Mais comment fait-on pour assurer un onboarding efficace ? ». Très bonne question !

Pour réussir vos onboardings, nous vous invitons à formaliser dans votre processus les bonnes pratiques suivantes.

Vous voulez signifier au nouveau collaborateur que son arrivée est un moment important. Il doit sentir que vous veillez à ce qu’il soit (très) bien intégré.

Dès le Day One de l’arrivée du salarié, assurez-vous qu’il soit accueilli dans les meilleures conditions possible. Son n+1 direct et son responsable RH doivent être sur place, dans les locaux.

Pour renforcer l’accueil sur le plan humain, nous vous conseillons de dédier un parrain à chaque nouvel embauché. Il peut s’agit du manager direct, mais aussi d’un autre membre de l’équipe n’ayant pas de lien hiérarchique avec la recrue. Ce parrain veillera à la bonne intégration de la personne (via ses explications « pratico-pratiques », des déjeuners d’équipe, etc.). Il servira aussi de relai entre les équipes internes, le service RH et les équipes de la « logistique »

#2 : Réussir l’accueil sur le plan matériel

Un processus d’onboarding aux petits oignons se joue aussi sur le plan matériel. Il faut vous assurer de proposer au nouveau venu un cadre de travail immédiatement opérationnel. 

Plusieurs jours avant son arrivée, faites-le tour de l’équipement dont il aura besoin pour bien travailler. Par exemple :

  • Poste de travail
  • PC et téléphone
  • Accès au serveur
  • Badge

Les raisons sont évidentes : un salarié mal équipé va mettre bien plus de temps à être opérationnel. Mais surtout, c’est le meilleur moyen de lui envoyer d’emblée un message négatif. Car un accueil mal préparé peut être interprété comme un manque de reconnaissance et d’intérêt envers sa personne. 

Autant dire qu’on a clairement vu mieux pour démarrer une relation professionnelle : attention aux bad buzz !

 

Les onboardings sont encore trop souvent des occasions ratées de faire une bonne première impression. Et c’est bien dommage. Car les répercussions peuvent être lourdes, notamment sur l’image de l’entreprise (avec des enjeux de marque employeur notamment).

Vous souhaitez justement travailler votre marque employeur ?